Deutéronome 29, 9 – 31, 30

La paracha de Nitsavim contient plusieurs principes fondamentaux de la foi juive :

L’unité d’Israël : « Vous vous tenez debout, vous tous, aujourd’hui, devant l’Éternel votre D.ieu : vos chefs de tribus, vos anciens, vos préposés, tout homme d’Israël, vos jeunes enfants, vos femmes et ton converti qui est à l’intérieur de ton camp ; depuis vos coupeurs de bois jusqu’à vos porteurs d’eau. »

La rédemption future : Moïse avertit de l’exil et de la désolation de la Terre Promise qui résulteraient d’un abandon des lois de D.ieu. Mais aussi, ils annonce qu’à la fin « Tu retourneras vers l’Éternel ton D.ieu… Si tes dispersés étaient au bout des cieux, de là l’Éternel ton D.ieu te rassemblerait… Il t’amènera vers le pays dont avaient pris possession tes pères. »

La proximité de la Torah : « Cette loi que je t’ordonne aujourd’hui, elle n’est pas loin de toi… Elle n’est pas dans les cieux… Elle est très proche de toi, dans ta bouche et dans ton cœur pour l’accomplir. »

Le libre arbitre : « Vois, J’ai placé devant toi aujourd’hui la vie et le bien, la mort et le mal… Ce sont la vie et la mort que j’ai placées devant toi, la bénédiction et la malédiction : tu choisiras la vie. »

La paracha de Vayelekh (« Et il alla ») retrace les événements survenus le dernier jour de la vie terrestre de Moïse : « Je suis âgé de 120 ans aujourd’hui » dit-il au peuple, « Je ne peux plus sortir et entrer ». Il transmet la direction du peuple à Josué et écrit (ou achève l’écriture de) la Torah sur un parchemin qu’il remet aux Lévites pour être gardé dans l’Arche de l’Alliance.

la Paracha de Nitsavim-Vayele’h en vidéo pour les enfants

Le commandement du Hakhel (« rassemblement ») est donné : tous les sept ans, pendant la fête de Souccot suivant l’année sabbatique (la chemitah), le peuple d’Israël tout entier – hommes, femmes et enfants – se rassemble dans le Temple à Jérusalem où le Roi leur lira des passages de cette Torah.

Vayelekh s’achève avec la prédiction que le peuple d’Israël se détournera de son alliance avec D.ieu. Alors, Il cachera Sa face. Mais une promesse est faite aussi : les mots de la Torah « ne seront pas oubliés de la bouche de sa descendance ».